Tout savoir sur la pyélonéphrite

Ressentez-vous des douleurs au niveau de la fosse lombaire, de la fièvre et une fatigue ? Il se peut que vous souffriez de la pyélonéphrite ? Cette curieuse infection des reins est devenu une véritable préoccupation pour les professionnels de santé. Mettez votre blouse et découvrons ensemble ce que c’est réellement.

 

La pyélonéphrite: cause et symptômes

La pyélonéphrite est une maladie grave qui naît de l’association entre pyélite et la néphrite. Ce sont là deux infections qui touchent les reins et obstruent gravement à l’excrétion urinaire. On distingue deux formes de pyélonéphrite. Elle peut être soit:

  • aiguë: découlant ainsi d’une autre infection
  • Chronique: découlant d’une anomalie anatomique

Les causes de cette infection sont ainsi multiples. La pyélonéphrite peut être due à une infection par une bactérie généralement l’Escherichia Coli. Le microbe induit d’abord une simple infection urinaire, la cystite, par l’infection de la vessie puis passe par les urètres pour atteindre les reins. La pyélonéphrite a également été constatée chez des sujets présentant une malformation obstructive, défaut qui induit une gêne de l’écoulement urinaire ou la stagnation des urines. Enfin elle peut être aussi due à la présence de calculs. Un sujet souffrant de pyélonéphrite présente plusieurs symptômes.Troubles digestifs, envies fréquentes et urgentes d’uriner, brûlures urinaires, fièvres, douleurs dans le milieu du dos et même frissons sont les plus connus. On peut même souffrir de pyélonéphrite sans fièvre, dans le cas de la forme chronique. Cela induit de fortes difficultés de diagnostic.

 

Mesures préventives et curatives

Pour vous mettre à l’abri de la pyélonéphrite, une bonne hygiène de vie et de gestes simples peuvent aider. Il faut:

  • une bonne hydratation
  • vider la vessie au moins 5 fois par jour
  • uriner si possible après chaque rapport sexuel
  • incorporer des fibres dans votre alimentation pour éviter la constipation, etc.

 

Dès que vous sentez l’apparition du moindre symptôme, il est préférable de consulter immédiatement un médecin pour un examen médical approfondi. En cas de détection de la maladie, vous pourrez être soumis à un traitement à l’antibiotique ou même subir une intervention chirurgicale en fonction de la gravité.